Communiqué d’Emmanuel Feltesse, Président du CREIF – Jeudi 18 février 2021

Actualité Publié le 18 février 2021

Communiqué du Président Emmanuel Feltesse en réponse à la lettre ouverte de François Lucas

Je ne laisserai pas François Lucas diviser l’Ile-de-France et déstabiliser la crédibilité des acteurs de notre filière et celle du Comité régional vis-à-vis des pouvoirs publics au moment même où les structures équestres traversent une crise sans précédent.

Nous accompagnons depuis plusieurs mois les établissements dans une période difficile en obtenant des aides significatives d’urgence et en mettant en place avec les collectivités des actions de relance.

Vos règlements de comptes personnels, sous couvert d’un soutien, viennent affaiblir l’institution que vous avez présidée et plus largement donnent une image négative de notre filière auprès des acteurs publics et du monde sportif avec lesquels nous travaillons aujourd’hui.

« Je suis, à titre personnel, profondément déçu de votre démarche qui ne reflète pas l’homme que j’ai connu qui prônait l’intérêt général de la filière »

Haras des Bréviaires

François, vous avez mené une démarche personnelle dans un dossier qui ne présentait aucune solidité financière dans sa gestion à part y mettre chaque année l’argent du comité régional.
Ce dossier s’est bloqué, et vous le savez, en raison des relations conflictuelles que vous aviez avec le Président du Conseil départemental. Des relations si difficiles qu’elles pénalisent encore aujourd’hui notre capacité d’action dans les Yvelines.

Jeux Olympiques et Paralympiques 2024

Vous vous érigez en futur « Monsieur des JO/JOP » en laissant croire que vous avez géré ce dossier et en mettant en cause la Fédération auprès des acteurs du mouvement sportif.
Nous défendons tous la tenue des Jeux à Versailles mais, à la différence de vous, nous sommes déterminés à obtenir des actions concrètes pour le développement des activités équestres et à ne pas en faire uniquement une vitrine éphémère qui ne laisserait aucun héritage pour notre sport.

Relations publiques

Depuis 2017, mon équipe et moi-même avons noué de véritables liens solides avec les acteurs publics qui se sont traduits par des actions concrètes. Ces relations de confiance nous permettent aujourd’hui d’être entendus, dans cette période si particulière, et d’avoir des dérogations pour poursuivre nos activités. Il serait catastrophique que votre tentative de division, pour des raisons personnelles, mettent à néant tout ce qui a été construit au bénéfice des clubs.

L’intérêt général de notre filière nous conduit à mettre fin à ces polémiques. Mon objectif est de rassembler et d’agir pour le collectif.